28/03/2008

18- BMW 30Si

18BW- BMW 30 SI final 800 SP

 

Une berline pour cadre supérieur pressé, tel aurait du être son slogan publicitaire lors de sa sortie. BMW a signé son renouveau quelques années auparavant avec les berlines 1500. Il leur faut maintenant attaquer le marché haut de gamme, chose faite en 1968 avec les 2500 et 2800. Pour ce faire; il y a tout d'abord la ligne, avec cette ceinture de caisse basse, ces importantes surfaces vitrée mais surtout avec cette calandre inclinée qui n'est pas sans rappeler un museau de requin.  En 1972 arrive pour chapeauté cette gamme la 3.0Si, une voiture taillée pour la bande de gauche et dont les autres usagers de la route verront un court instant le célèbre haricot de la calandre avant de ne plus voir que la malle arrière. L'intérieur est fonctionnelle, rationnelle, ergonomique, solide, tout juste réchauffé par quelques boiseries. La position de conduite est excellente et permet de dominer la route, par la même les autres automobilistes. Contact, un ronflement feutré envahit aussitôt l'habitacle, l'insonorisation est légère pour être sûr de bien entendre respirer la bête et ses  200chevaux. Première, la poussée est franche et dieu que cette mécanique est lyrique, accompagnant de cris presque aigus ses montées en régime énergique. On n'entend pas le moteur, on le vit. Le passage des vitesses se fait sans à-coup, cela devient un jeu de jouer avec le levier et nous croisons très vite à des allures que les lois répriment durement. Nous voilà déjà arrivé avec cette sensation d'avoir fait corps avec la machine, véritable vaisseau amiral de la route. 

 

( Fabien De Meyer )

18A- BMW 30 SI final 800 SP

 

******************************************

Écrit par FLR

Les commentaires sont fermés.