05/07/2008

30- Renault Dauphine (Rallye Monte-Carlo) 1958

30-  Renault Dauphine n°65 final 800 SP

 

Ce véhicule fut conçu par Renault dans les années 1950 pour épauler la 4 CV.

Il s'agit d'une petite berline à 4 portes à moteur arrière qui fut ainsi nommée, car la reine de la route était alors la 4 CV. Elle fut dessinée avec l'aide du styliste italien Ghia, notamment pour l'intégration des entrées d'air dans les portières arrières.
La roue de secours est logée sous un portillon à l'avant.

Cette voiture fut la plus vendue en France en 1961, néanmoins Renault connut un gros échec lors de sa tentative de commercialisation aux États-Unis.

C'est la Renault R1091. Version un peu plus sportive issue d'un accord en 1957 avec le constructeur Amédée Gordini. La puissance du bloc est portée à 37 ch SAE à 5 000 tr/min après la modification de la culasse, l'augmentation du taux de compression ainsi que l'utilisation d'un carburateur de 32 mm, de ressorts de soupapes plus durs et de conduits d'admission-échappement agrandis. Les premières modifications apportées par Amedée Gordini (culasse à sortie verticale etc.) ne seront toutefois pas conservées dans le modèle de série pour des raisons de coût. La boîte passe à 4 rapports et la caisse est légèrement rabaissée. Les pneus sont de 145x15 au lieu des 135x15 standard.

Le moteur gagnera 3 ch en 1960. Elle figurera au catalogue jusqu'en 1963 et sera remplacée en 1965 par le modèle R1095.

La Dauphine est dans les années 50, 60 et même 70, une des voitures les plus utilisées en compétition. Elle a permis à de grands pilotes de se faire connaître, comme Larousse par exemple. Certes, cette voiture familiale n'est pas un modèle de compétition mais grâce à quelques préparateurs, elle a pu évoluer en bête de course.

Vainqueur du Rallye de Monte Carlo 1958 et du Tour de Corse 1958, avec l'équipage : Guy Monraisse et Jacques Feret

 

(Wikipedia®) 

 

*

 

Écrit par FLR